juillet 18

Bitcoin, cryptomonnaies : des technologies accessibles à tous ?

Comment appréhender le monde des cryptomonnaies quand on n’y connaît rien ? Voici un rapide tour d’horizon de la cryptosphère pour aider les débutants à comprendre Bitcoin et les autres projets.

[ifpaid 0.0005 USD]

La cryptoshère semble avoir de grandes barrières à l’entrée. C’est vrai.

Langage technique, anglicismes à tout va et fausses croyances sont des barrières à franchir pour avancer sereinement dans l’apprentissage des cryptomonnaies.

Bitcoin est la plus connue de toutes.

Pour faire ce rapide tour d’horizon des cryptomonnaies, voici le plan que nous allons suivre :

  1. Pourquoi Bitcoin et les cryptomonnaies sont des sujets qui semblent si obscurs ?
  2. Qui se cache derrière les cryptomonnaies ?
  3. Comment gagner de l’argent avec les cryptomonnaies ?
  4. Et les arnaques ?
  5. Guide pour vous aider à démarrer 📚💭
  6. Les médias à suivre pour s’informer de l’actualité 📝
  7. Les projets crypto qui m’intéressent 🔍
  8. Notes importantes 🚨

Ready, set, go !


Pourquoi Bitcoin et les cryptomonnaies sont des sujets qui semblent si obscurs ?

Tout comme vous, au début de ma quête je ne connaissais rien de ce monde virtuel des cryptomonnaies.

Quand j’ai décidé de m’y pencher, j’étais pris de folie. Je voulais tout lire, tout connaître et tout comprendre de cet univers nouveau.

J’ai commencé par m’intéresser à la plus connue de toutes les cryptomonnaies : Bitcoin.

Après quelques recherches, tout était confus dans ma tête. Je comprenais mal le fonctionnement et la finalité du projet. J’ai vite compris que s’intéresser aux cryptomonnaies est un périple pour le commun des mortels.

Certaines personnes qualifient Bitcoin de révolution technologique. D’autres le voient comme un eldorado financier. Et beaucoup le perçoivent comme une supercherie.

Malgré tous les avis divergents, je me lance sur le sujet.

Tous les domaines ont leurs complexités. Le vocabulaire, les abréviations, les acronymes et l’historique sont toujours difficiles à intégrer pour un néophyte. Mais il y a une différence importante entre Bitcoin et beaucoup d’autres domaines.

Peu de sujets sont à la fois aussi récents, techniques et controversés.

Mal compris par la masse et créé par des geeks révolutionnaires, cette nouvelle monnaie fait peur autant qu’elle fait rêver.

La première chose que je comprends sur Bitcoin, c’est qu’il est à la fois une technologie prometteuse et un débat de fond.

Récent

Bitcoin est né le 1er novembre 2008, en pleine crise financière mondiale. Pour situer cette date, c’était il y a moins d’une seconde à l’échelle de l’Humanité.

L’objectif est simple : créer une valeur monétaire d’échange de particulier à particulier complètement digitalisée et décentralisée.

Ce dernier terme signifie que les transactions n’ont pas besoin d’un tiers de confiance pour être validées et qu’elles sont vérifiables par tous les utilisateurs du réseau.

Avec les monnaies fiduciaires (dites “fiat”, comme l’euro), si je vous fais un virement de 1€, ma banque et la vôtre doivent le valider.
Par contre, si je vous envoie 1 BTC, personne ne s’immiscera dans le processus de validation, mis à part l’algorithme.
En bref, cette monnaie numérique permet de shunter les banques pour échanger de la valeur.

Bitcoin la première cryptomonnaie qui est mise à disposition au grand public. Le créateur du projet s’appelle Satoshi Nakamoto. Certains disent que c’est un homme, d’autres que c’est un groupe. Vu l’intelligence du projet, il est peu probable qu’une seule personne soit à l’origine de cette révolution.

Aujourd’hui la liste des projets qui utilisent une technologie similaire (blockchain) est longue. Toutes les autres cryptomonnaies sont appelées les altcoins (alternative coins). Malgré cette similarité technologique, il y a autant de cryptomonnaies différentes qu’il y a de projets et d’usages.

Technique

Comprendre le fonctionnement d’une blockchain et de tout ce qui se développe autour demande quelques pré-requis techniques.

Les vulgarisations se multiplient sur internet pour nous simplifier la démarche intellectuelle. Mais se plonger en profondeur dans ce domaine exige une période de recherches et de formation. Sans cet effort, vous ne comprendrez pas les enjeux et les possibilités qu’offrent les cryptomonnaies et les technologies blockchain en général.

Si vous souhaitez vous intéresser à la technologie, accrochez-vous parce que la cryptographie est un domaine complexe de l’informatique. On a largement dépassé le niveau du développement d’applications mobiles pour faire mumuse.

Si la techno vous intéresse peu, mais que vous voulez investir de l’argent dans ces projets, vous avez également du pain sur planche. Je parlerai des investissements plus tard dans l’article.

Présenté comme ça, vous pourrez croire que les cryptomonnaies sont réservées à une élite. C’est faux. Elles sont réservées à des curieux. À la fin de cet article, vous trouverez des ressources pour vous informer à propos de ces technologies et de leurs utilisations.

Controversé

Faute de compréhension et par crainte, les divers gouvernements du monde ont des positions différentes vis-à-vis des cryptomonnaies. Des pays les interdisent (Egypte, Équateur…), certains sont neutres, et d’autres ont posé quelques barrières pour éviter les dérives (France).

Par leur nature décentralisée, les cryptomonnaies remettent en cause un équilibre établi depuis plusieurs siècles.

Si Bitcoin est adopté par la masse, il diminuera le pouvoir des banques et des fiat. Tous les échanges effectués sur une blockchain sont publics. Votre identité est cachée derrière une clé publique. Mais les vieilles organisations bancaires contrôlées par les banques centrales et les états ne pourront plus interférer sur les échanges qui se font sur le réseaux.

Malgré tout, la technologie blockchain en elle-même intéresse beaucoup d’institutionnels, c’est-à-dire des états ou entreprises classiques (voir plus bas).

Les applications des cryptomonnaies s’étendent encore plus loin qu’un simple échange de valeur avec la notion de smart contract.

Un smart contract est l’équivalent d’un contrat traditionnel mais régi par un système informatique. Ce contrat est signé par les parties prenantes par un procédé cryptographique. Il s’exécute de manière automatique dès lors que les clauses initialement définies sont remplies.

De fait, les smart contracts permettent d’augmenter la confiance entres les parties prenantes puisque la vérification des conditions et l’exécution sont automatisés. Il n’est donc plus nécessaire qu’un tiers de confiance neutre valide les conditions et appliques les termes du contrat.

Cet univers vous appartient

Retenez qu’il n’est pas trop tard pour vous intéresser aux cryptomonnaies. Moyennant beaucoup d’énergie, d’attention et temps, elles sont à votre portée. Si vous êtes curieux et tournés vers le futur, foncez !

À titre personnel, je trouve que les cryptomonnaies sont très intéressantes techniquement. Elles ouvrent un nouveau champ des possibles.

Qui se cache derrière les cryptomonnaies ?

Derrière chaque projet crypto se cache une entreprise ou une fondation.

Pour expliquer leurs projets et leur technologie, chaque organisation publie un livre blanc.

Le livre blanc est un document émis par le porteur de projet à l’origine du système créé (système = blockchain + token). Il est un recueil d’informations factuelles qui pose les bases, les règles et le fonctionnement du projet. En d’autres termes, c’est un guide pratique.

Des entreprises

Certaines organisations sont des entreprises comme n’importe quelle autre. Elles proposent un service qu’elles mettent à disposition pour des utilisateurs.

Dans le milieu économique classique, les startup lancent leurs projets en levant des fonds. Elles font appels à des investisseurs (venture capital, business angel, banques, subventions, love money…) qui leur prêtent de l’argent en échange de contreparties (parts dans la société ou avantages early adopters).

Dans le monde des cryptomonnaies, les organisations procèdent à des ICO (Initial Coin Offerings). C’est une méthode de levée de fonds fonctionnant via l’émission d’actifs numériques (du bitcoin ou de l’ether, le plus souvent) échangeables contre leur propre token permettant l’usage de leur service.

Cette quantité d’actifs numériques (donc d’argent) permet aux porteurs du projet d’assurer leur fonctionnement et de développer leur activité. En échange, ceux qui ont investi peuvent utiliser leur service puisqu’ils disposent de tokens qui permettent de faire fonctionner le service.

À une époque, “ubériser” des secteurs d’activité était très à la mode. Beaucoup de startups se présentaient comme “le Uber de”. Mais c’est déjà dépassé. Les organisations qui opèrent dans les cryptomonnaies “tokenisent” des business.

Les projets crypto portés par des entreprises “conventionnelles”

Des entreprises plus conventionnelles essayent de prendre le train en marche. Bientôt, vous utiliserez un service qui repose sur une blockchain, sans même le savoir. Ces services ne s’appuient pas sur des cryptomonnaies. Ils utilisent la blockchain comme gage de contrat ou de registre inviolable.

L’un des premiers projets “grand public” qui m’a interpellé vient de l’assureur AXA avec Fizzy, lancé en 2017. C’était un service d’assurance basé sur une technologie blockchain qui rembourse les billets d’avion de ses clients quand leur vol a plus de deux heures de retard. Ce projet a été abandonné en 2019.

Plus récemment, Carrefour a mis en place un système construit sur une blockchain pour améliorer la traçabilité de ses produits alimentaires. En d’autres termes, les échanges entre producteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs seront plus transparents. Tout le cycle de vie des produits inscrits dans la blockchain de Carrefour sera écrit, inviolable, et vérifiable à tout moment par les consommateurs.

Un autre exemple récent vient de l’UEFA. Ils ont annoncé dans un communiqué que le système de distribution des places pour assister à l’Euro 2020 sera géré par une technologie blockchain.

Beaucoup de projets similaires existent et verront le jour très vite.

Des fondations

Les autres initiateurs de projets cryptomonnaies sont des fondations. Elles lancent des projets expérimentaux dans le but de répondre à des problématiques et de développer l’application des technologies blockchain.

Bitcoin est une organisation. Le projet a été créé pour contourner le système économique mondial actuel en cas de crise financière majeure. Dans le cas d’un effondrement des marchés classiques, les monnaies fiduciaires contrôlées par des États risquent d’être dévalorisées. Ainsi, Bitcoin pourrait devenir la valeur d’échange de référence entre particuliers.

Cependant, des organisations plutôt orientées R&D cherchent à faire des PoC (proofs of concept ou preuves de concept, en français) pour tokeniser certains processus.

Comment gagner de l’argent avec les cryptomonnaies ?

Les cryptomonnaies ont suscité beaucoup d’engouement. À un tel point, qu’elles sont devenues des objets financiers qui fonctionnent comme la bourse.

Vous pouvez acheter des tokens comme vous achetez des actions dans une entreprise conventionnelle. Ils ont un prix qui fluctue en fonction de nombreux paramètres (offre, demande, utilisation, actualité…).

Il existe trois manières de gagner de l’argent avec les cryptomonnaies : trader, conserver et miner.

Les traders de cryptomonnaies passent au peigne fin l’évolution des cours pour faire des prédictions et du profit à court terme.

Trader des cryptomonnaies n’est pas plus risqué que trader en bourse. La seule différence est la volatilité des prix. En crypto, la fluctuation des prix est plus ample qu’en bourse. Contrairement à ce qu’on peut lire parfois, il n’y a pas d’argent facile dans cryptomonnaies. Tout comme il n’y en a pas en bourse. Trader est une activité qui nécessite beaucoup de formation, d’expérience et de travail sur soi.

Ces larges fluctuations ont une conséquence : l’argent va plus vite. Mais attention, ça va dans les deux sens. Aussi bien en gains qu’en pertes.

Il est important de rappeler que tous les mordus de crypto ne sont pas des traders. Beaucoup d’entre eux font le choix contraire : acheter des tokens et les conserver en misant sur une hausse des prix à long terme. On les appelle les “hodlers”.

Ces personnes là voient un intérêt dans les technologies, les projets et les équipes sur lesquelles ils investissent. Ils achètent des cryptomonnaies et les stockent sur des porte-feuilles sécurisés.

La troisième façon de gagner de l’argent en crypto, c’est le minage. Un mineur est une personne qui fournit de la puissance de calcul à une blockchain (Bitcoin, Ethereum ou d’autres) en échange de récompenses. À chaque bloc de transaction validé, le mineur est récompensé par une petite quantité de tokens qu’il mine.

Cette manière de gagner de l’argent est technique car il faut se procurer des machines spécifiques et les configurer pour faire les calculs. Ces machines sont un investissement.

De plus, faire tourner des machines 24/7 consomme de l’électricité. Miner coûte donc de l’énergie. Beaucoup de projets crypto existants tentent de réduire les coûts de minage de leur système.

Si vous voulez vous lancez, faites un calcul de rentabilité. Cherchez à savoir quand vos récompenses de minage seront supérieures à votre investissement dans les machines et les coûts d’électricités ? Attention, je rappelle que le prix des tokens est soumis à des fluctuations. Il faudra en tenir compte dans votre calcul.

Peu importe la manière dont vous souhaitez gagner de l’argent avec les cryptomonnaies, n’investissez jamais des sommes que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre et sur des projets que vous ne comprenez pas. La mesure du risque vous appartient.

Et les arnaques ?

Les cryptomonnaies ont rendu des personnes richissimes. Ça fait tourner des têtes.

Comme dans tous les domaines qui génèrent de l’argent et qui sont méconnus de la masse, les cryptomonnaies représentent une opportunité pour les esprits malveillants.

De ma petite expérience, je vois trois façons de se faire avoir :

  1. Investir dans une ICO qui est une supercherie.
  2. Utiliser des plateformes qui vous volent vos dépôts et vos réserves de tokens.
  3. Prendre part à un système de Ponzi.

Il ne tient qu’à vous de ne pas vous faire avoir. Vous devez faire un travail de recherches et d’information pour éviter les mauvaises surprises.

Avant d’investir dans un token, analysez le projet en lisant le livre blanc. Il vous permettra de comprendre le service et la technologie proposée. De plus, identifiez les personnes qui sont aux commandes. Vérifier que les fondateurs ne sont pas des charlatans et assurez-vous que d’autres personnes bien câblées les suivent.

Avant de vous inscrire sur une plateforme et d’y déposer des fonds, vérifiez que celle-ci est utilisée et validée par des personnes qui connaissent le monde des cryptomonnaies.

Rassurez-vous, si vous voulez acheter des cryptomonnaies, il existe des plateformes très sérieuses utilisées partout dans le monde (Coinbase, Binance, Kraken et d’autres).

Si on vous demande de parrainer des personnes pour qu’elles intègrent une organisation moyennant des revenus eux-mêmes fixés par le nombre de personnes qu’elles parrainent, vous êtes sur un système de Ponzi. On appelle aussi cela des “systèmes pyramidaux”. Fuyez.

Comme partout, les vendeurs de cravates sont nombreux. Leurs pièges sont parfois bien ficelés à grands coups promesses. Ne vous faites pas avoir. Je tiens à votre santé financière. Et je ne veux pas donner l’opportunité à des idiots de salir ces technologies prometteuses.

Pour vous donner une idée, bitcoin.fr a publié une liste des arnaques recensée par sa communauté. Pensez à vous y référer si vous avez un doute. Demandez l’avis à des personnes bien ancrées dans le milieu. La communauté cryptomonnaie est très active et très ouverte sur Twitter.


Guide pour vous aider à démarrer 📚💭

Je partage ici avec vous plusieurs ressources que j’ai moi-même utilisées pour comprendre le monde des cryptomonnaies. Si ça vous intéresse et que vous n’y connaissez rien, je ferai quelques articles de vulgarisation à l’avenir. N’hésitez pas à me témoigner votre intérêt en commentaire.

  • 27 articles pour comprendre et commencer avec Bitcoin.
  • Une excellente vidéo de Andreas Antonopoulos pour comprendre ce qu’est Bitcoin.
  • Jameson Loop dispose sur son site web de beaucoup de ressources intéressantes, bien expliquées et qui couvrent une énorme partie du sujet Bitcoin (English speaking only).
  • Le site de trading de cryptomonnaies Binance fait également un effort d’éducation (via Binance Academy) que je salue car je m’y réfère très souvent.
  • La chaîne YouTube de CryptoCred pour apprendre le trading (English speaking only).
  • Ledger, le n°1 des hardware wallets, propose également des articles éducatifs (English speaking only).
  • Cryptoast dispose également de beaucoup d’articles éducatifs, très bien rangés et accessibles à tous.
  • La chaîne YouTube de Owen Simonin, aka Hasheur. Vous trouverez beaucoup d’informations pour le grand public et quelques analyse de projets. Il a également fait une playlist pour vous aider à acheter vos premiers BTC.

Les médias à suivre pour s’informer de l’actualité 📝

Les cryptomonnaies forment une niche qui déborde d’actualités fraîches et de contenus à développer. Pour ces raisons, beaucoup de médias se sont créés autour de ce sujet.

Je vous recommande :

La liste est longue, mais vous trouverez par vous-mêmes des ressources en une requête Google.

Je vous recommande surtout de vous concentrer sur la compréhension de cet univers via la formation et en suivant des personnes reconnues dans le domaine.

Les projets crypto qui m’intéressent 🔍

Voici une petite liste des projets projets qui m’intéressent pour leurs applications, les problèmes qu’ils essayent de résoudre ou leur simplicité de compréhension.

  • Bitcoin (BTC) : parce que c’est le cash de demain, une valeur refuge. Les fondations de ce monde de geek 🤓
  • Ethereum (ETH) : parce que c’est le projet qui a permis à beaucoup d’autres d’exister. Le potentiel d’Ethereum est immense. Les murs porteurs des cryptos 👽
  • Tezos (XTZ) : pour des raisons plus techniques… ⚙️
  • Binance Coin (BNB) : Binance est la plus grande plateforme de trading de cryptomonnaies. Leur token permet aux utilisateurs du site de bénéficier de certains avantages 🤝
  • Chiliz / Socios.com (CHZ) : blockchain et sport… ça pique ma curiosité ⚽️
  • Brave (BAT): c’est le token de valeur du navigateur web Brave basé sur le respect de la vie privée. Je suis un utilisateur de ce browser 🔐
  • SolarCoin (SLR) : une cryptomonnaie pensée pour inciter la production d’électricité photovoltaïque ☀️

Notes importantes 🚨

Je ne suis pas qualifié pour vous donner des conseils d’investissement.

Cet article n’a pas vocation à vous inciter à investir dans des cryptomonnaies. C’est un tableau très large dressé par un amateur intéressé par la technologie, pour ceux qui n’y connaissent rien.

Les projets blockchains cités plus hauts ne sont pas cités comme des sources de bénéfices mais comme des projets technologiques qui m’intéressent par les enjeux qu’ils représentent et les possibilités qu’ils proposent. J’en suis d’autres. Ceux présentés n’ont été choisis ni pour le prix de leur token, ni pour aucune autre raison qui doit vous inciter à foncer tête baissée.

Encore une fois, faites l’effort de formation et d’information par vous-même.


 © Papa November, 2020

Continuez votre lecture

Rejoignez la communauté des crypto-entousiastes

>