janvier 5

Qu’est-ce que l’Impermanent Loss et comment s’en prémunir?

Si vous vous intéressez à la finance décentralisée et êtes plus particulièrement à la recherche de rendements sur vos cryptos, vous avez peut-être croisé le terme d’Impermanent Loss. C’est un risque souvent mis en avant dans le cadre de l’apport de liquidité et de l’agriculture de rendement.

Mais à quoi cela correspond exactement, comment calculer vos risques et est-ce si dangereux par rapport aux rendements parfois obtenus ? On décrypte tout ça ensemble dans cet article et je vous livre mes conseils pour s’en prémunir.  

Qu’est-ce que l’Impermanent Loss ?

Lorsque vous apportez de la liquidité à des AMM (Des plateformes comme Uniswap, Sushiswap), vous vous exposez à la volatilité des paires consternés. Vous allez évidemment recevoir les frais d’échanges en récompenses, ainsi que parfois des incitations supplémentaires avec l’agriculture de rendement entre les différents protocoles de la DeFi.  

Exemple :

Pierre dépose 50 AAVE et 5 ETH en liquidité sur la paire AAVE/ETH d’Uniswap. Il va même déposer ses LP-Tokens sur Sushiswap afin d’obtenir des SUSHI.

L’Impermanent Loss intervient lorsqu’un des deux actifs de la paire devient volatile. Si le ratio n’est plus le même que lors de l’apport de la liquidité est effectuée, vous aurez à la sortie un nombre différent d’actifs.  C’est-à-dire que vis-à-vis de simplement la conservation de vos actifs, vous aurez perdu de la valeur.

Exemple :

Reprenons Pierre qui a déposé 50 AAVE (valeur 100$/AAVE) et 5 ETH (valeur 1000$/ETH) , soit 10 000$ en liquidité sur la paire AAVE/ETH d’Uniswap. La valeur de l’AAVE augmente fortement, de 50% pour atteindre les 150$ et Pierre décident de sortir ses actifs.

Il recevra à la sortie un ratio différent de jetons : seulement 33.3 AAVE et 6.12 ETH, soit 12 240$. (Je vous montre le calcul détaillé plus bas !)

C’est une plus-value vis-à-vis de la situation initiale, il avait en effet déposé 10 000$ ! Néanmoins, s’il avait tout simplement « hold », c’est-à-dire conservé ses actifs, il aurait 12 500$.

Soit un manque à gagner de 360$. On remarque que ces 360$ de non-gains seront probablement contrebalancés par les différents rendements que l’apport de liquidité peut apporter.

Car en effet attention, l’Impermanent Loss ne prend pas en compte les potentiels gains que vous pouvez réaliser en apportant votre liquidité à un protocole (frais de tradings, récompenses d’agriculture de rendements, airdrops…). Apporter de la liquidité sur des paires peu volatiles, ou volatiles en maitrisant le risque peut s’avérer rentable. Mais il est important de s’informer des risques et d’adapter votre stratégie à ces derniers.

Calculer et déterminer un Impermanent Loss

Évidement, vous ne pouvez pas déterminer les fluctuations des prix des actifs d’une paire. Néanmoins, vous pouvez en amont prévoir l’Impermant Loss potentiel via des calculateurs disponibles, comme celui de Coingecko par exemple.

Nous allons aller plus loin pour comprendre comment fonctionne vraiment l’IL est comment le calculer de nous-mêmes en prenant l’exemple d’Uniswap. Une paire Uniswap est composée de deux réserves de liquidité, les deux actifs de la paire. Pour déterminer le nombre d’actifs que l’on sortirait après un changement de valeur, il faut simplement calculer le nombre d’actifs dans chacune des réserves lors de l’entrée, ainsi qu’à la sortie et comparer.

Exemple :

Nous reprenons la paire AAVE/ETH. Si la liquidité totale reste constante, à chaque échange, le nombre d’actifs dans les réserves va changer :

reserve_d’ethers * reserve_d’aave = liquidité_initiale

Nous pouvons utiliser la paire pour déterminer le prix de l’éther, en fonction du nombre de jetons reçus lors d’un échange de cette manière. C’est la formule utilisée par Uniswap pour déterminer les prix lors d’un échange.

prix_de_l’ether = reserve_d’Aave / reserve_d’ether

De ces deux équations, en conservant notre exemple de liquidité stable, nous pouvons réaliser les opérations suivantes pour comprendre l’impact de la volatilité sur les réserves des actifs de la paire.

reserve_d’ether = sqrt(liquidité_initiale / prix_de_l’ether)

reserve_d’aave = sqrt(liquidité_initiale * prix_de_l’ether)

Avec ces formules, nous pouvons reprendre le cas de Pierre. Pierre a déposé 50 AAVE et 5 Ether, ce qui faisait qu’il détenait 10% des réserves de liquidité de la paire. Le prix de l’AAVE augmente et 1 éther ne vaut plus 10 AAVE, mais 6.66 AAVE. La paire a donc une réserve totale de liquidité de 100 000$.

Liquidité_constante = 500 * 50 = 25 000. (Nos 500 Aave et 50 éthers de la paire)

reserve_d’ether = sqrt(25 000 / 6.66) = 61.26 Ethers

reserve_d’aave = sqrt(50000 * 6.66) = 408.04 Aave 

Si Pierre retire sa liquidité, il sortirait donc avec les fameux 6.12 ethers et 40.8 Aave présenté dans le premier exemple. Si vous souhaitez visualiser les différents ratio d’Impermanent Loss en fonction des changements des prix des actifs, voici un graphique récapitulatif :

Les paliers clés :

  • Un +25 % d’un actif de la paire représente un IL de 0.6 %.
  • Un +50 % d’un actif de la paire représente un IL de 2.0 %.
  • Un +75 % d’un actif de la paire représente un IL de 3.8 %.
  • Un +100 % d’un actif de la paire représente un IL de 5.7 %.
  • Un +200 % d’un actif de la paire représente un IL de 13.4 %.
  • Un +300 % d’un actif de la paire représente un IL de 20.0 %.
  • Un +400 % d’un actif de la paire représente un IL de 25.5 %.

Retrouvez l’article détaillé de Pintail juste ici.

Impermanent Loss graph

Quelques astuces pour éviter l’Impermanent Loss

Si vous êtes frileux vis-à-vis de ce risque d’Impermanent Loss et que vous souhaitez tout de même utiliser votre capital pour apporter de la liquidité sur certains AMMs, voici mes conseils pour éviter ce phénomène :

  • Utiliser des paires d’échanges stables. Une paire entre deux stablecoins par exemple, ou un stablecoin et un actif majeur comme Ethereum.
  • Apporter de la liquidité via Balancer. La plateforme Balancer permet d’apporter des liquidités non pas à 50/50 comme Uniswap, mais à 80/20 voire 95/5.

Vous savez désormais tout sur l’Impermanent Loss, ces risques existants, pouvant néanmoins être minimisé lorsque vous apportez de la liquidité à des protocoles de la finance décentralisée. Si vous avez des questions ou des suggestions à propos de cet article, n’hésitez pas à nous en faire part sur nos réseaux sociaux.  

A propos de l'auteur

GuillaumeCHT

Fondateur d'Onchaireport, c'est un véritable plaisir de démocratiser à ma façon les cryptomonnaies.


Continuez votre lecture

Rejoignez la communauté des crypto-entousiastes

>