janvier 8

Tout savoir sur le Lightning Network de Bitcoin (BTC)

Bitcoin est le premier moyen d’échange de valeur décentralisée, incensurable et durable. Le cours de la cryptomonnaie démontre l’attention qu’il arrive à susciter. Néanmoins, les frais du réseaux, particulièrement lors d’échanges entre et depuis les plateformes d’échanges peuvent sembler trop chère et les transaction nécessitant plusieurs validation peuvent prendre quelques minutes, voir heure.

Et si vous pouviez envoyer des bitcoins (ou des « sats », pour satoshis : la plus petite unité de mesure de Bitcoin) instantanément et sans frais ? C’est la proposition de valeur principale du Lightning Network, une surcouche de Bitcoin qui profite de la sécurité de Bitcoin pour permettre des transferts bien moins couteux que le réseau principal.

Pourquoi une surcouche à Bitcoin

Bitcoin a réussi l’exploit de devenir la première cryptomonnaie décentralisée au monde. Cela fait désormais 12 ans qu’il survit malgré la volatilité de son cours et les différentes péripéties qui l’attendaient. Mais pour s’imposer en tant que moyen de paiement mondial, Bitcoin se retrouve handicapé par son incapacité de changer d’échelle en terme de débit de transactions. Evidement, il existe différentes solutions techniques pour modifier Bitcoin, comme l’augmentation de la taille des blocs ou changer le protocole vers des mécanismes de validation des transactions plus efficaces.

Néanmoins, la force de Bitcoin est sa longévité, sa stabilité. Ces différents changements ont des mauvais côtés, notamment en ce qui concerne la décentralisation et la sécurité de Bitcoin. C’est donc inimaginable pour la communauté de les mettre en place. De manière plus générale, Bitcoin a tendance a évoluer très lentement, une tendance bénéfique pour la première cryptomonnaie. Alors comment le rendre plus accessible à ses nouveaux utilisateurs sans être contraint de passer par des acteurs centralisés lors des échanges ?

Une des solutions efficace pour permettre à Bitcoin de devenir plus efficace sans contre promettre la sécurité des transactions est l’utilisation de surcouches, les fameux « layers 2 ». Ce sont des réseaux parallèles, qui utilisent le réseau principal pour établir la validation des transactions. Ainsi, on profite du meilleur des deux monde, l’efficacité de la surcouche et la sécurité du réseaux principal. Evidement, ce ne sont pas des solutions miracles, puisque qu’il est difficile d’établir des ponts entre les réseaux de manière décentralisée, non-custodiale pour les utilisateurs tout en conservant une simplicité d’utilisation. Nous allons voir dans cet article comment fonctionne le Lightning Network et comment l’utiliser, ainsi que ses limites actuelles.

Comment fonctionne le Lightning Network

Lightning Network

Le Lightning Network est donc une surcouche de Bitcoin dédié à sa scalabilité en ce qui concerne ses transactions. Le projet est de permettre la réalisation de milliers de transactions à un cout ridiculement bas, tout en profitant des avantages intrinsèque de Bitcoin. Le Lightning Network est né entre 2015 et 2016 avec les travaux de deux chercheurs. Rapidement, des implémentations ont été imaginée et le réseau de test de LN a été ouvert au public en janvier 2018, mais on retrouve des présentation du concept en 2009 et en 2011 par des bitcoiners comme Hal Finney ou Satoshi lui-même. Mais concrètement, comment ça fonctionne ?

En fait, le Lightning Network permet d’effectuer des transactions Bitcoin, sans les publier sur Bitcoin. Bizarre non ? Pas vraiment. La réelle difficulté de la mise à l’échelle de Bitcoin, c’est le nombre de transaction par seconde, sans utiliser des méthodes expliquée plus haut (qui apportent de nouvelles problématiques). Pouvoir effectuer des transactions sans passer par Bitcoin est une solution intéressante, si à un moment donné, on profite réellement de Bitcoin et de sa sécurité. C’est pour cela que le LN permet de déployer certaines transactions, permettant d’ancrer sur Bitcoin des évènements important. Ainsi, vous pouvez échanger des bitcoins et effectuer le règlement sur Bitcoin que ponctuellement, grâce à un système de canaux de paiement que je vais vous présenter.

Les canaux de paiement

La solution technique apportée par le Lightning Network est la possibilité d’ouvrir des canaux de paiement entre deux utilisateurs. L’ouverture et la fermeture du canal est déployé sur Bitcoin, mais tout les échanges intermédiaires ne le sont pas. Nous pouvons prendre l’exemple d’un canal ouvert entre vous et une plateforme d’échange, vous achetez régulièrement des satoshis via le canal et quelques fois par ans, vous ancrez ces échanges sur Bitcoin. Tant que le canal n’est pas fermé et validé sur le réseau principal, les fond sont conjointement contrôlés par les deux partis et les satoshis peuvent être considérés comme IOU (« I owe you », une promesse de fonds).

Mais cet exemple n’est que simpliste vis-à-vis des possibilités du Lightning Network. En effet, en multipliant les canaux de paiements disponibles, des fonds peuvent être envoyés à travers différents canaux avant d’arriver à destinations. Vous pouvez donc techniquement effectuer des transactions avec un utilisateur qui ne vous ai pas directement connecté. Et plus le réseau se développera, plus ce sera facile de trouver des chemins à travers et plus le Lightning Network deviendra pertinent.

Comment concrètement utiliser le Lightning Network

Au premier abord, utiliser le Lightning Network peut sembler complexe. C’est à notre sens une idée reçue, puisqu’il existe de nombreux moyens d’accéder au réseau, qui sont aujourd’hui très compétitif en termes d’interface et d’expérience utilisateurs, ainsi que facilités d’intégration d’utilisateurs. Il y a deux moyens de commencer à utiliser le Lightning Network, devenir un nœud du réseau et mettre en place ses canaux, configurer son portefeuille et simplement utiliser un portefeuille dédié aux LN qui sera custodial, mais plus simple d’utilisation.

Opérer un nœud LN

Pour posséder un nœud LN, il vous faudra préalablement devenir acteur du réseau Bitcoin et donc avoir votre nœud Bitcoin. Certaines implémentations peuvent néanmoins vous permettre de déléguer cette partie à des serveurs externes, comme Neutrino. Ensuite, comme LN est un projet ouvert, il existe différents clients pour mettre en place un nœud LN sur votre machine, développés par différentes firmes de l’écosystème :

  • Eclair. Eclair est le client développé par la société française Acinq, soutenu notamment par la Banque populaire d’Investissement. Eclair vous permet d’administrer votre nœud LN, d’interagir facilement avec votre portefeuille Phoenix ainsi qu’à d’autres services proposés par la société, qui est un acteur majeur de l’écosystème Lightning Network.              
  • Lnd. Lnd est un client développé par Lightning Lab Inc, open source. Il peut après avoir été mis en place se connecter à de nombreux autres services comme le portefeuille Zap par exemple.
  • CLightning.  Troisième client majeur de l’écosystème, C-Lighning est développé par l’entreprise Blockstream, qui possède de nombreux services et produits autour de l’utilisation de Bitcoin.    

Je souhaitais également mettre en lumière le projet Umbrel, un logiciel permettant de très facilement mettre en place des projets Bitcoin, en quelques clics depuis leur « Bitcoin App Store ». Ainsi, en installant Umbrel sur un rasberry Pi, vous pourrez par la suite installer différents services comme un nœud LN et configurez vos portefeuilles Bitcoin LN via votre propre nœud. Mais pas seulement vos portefeuilles puisque le Lightning Network regorge de projets intéressant comme l’application de communication Sphinx Relay.

Utiliser un portefeuille LN

Contrairement au réseau principal de Bitcoin, pour utiliser un portefeuille non-custodial sur le réseau Lightning, il vous faut votre propre nœud LN. Il n’existe donc pas de portefeuille « avec vos clés privées » LN, sans passer par la partie « devenir opérateur d’un nœud », ou utiliser le nœud d’un autre utilisateur. Ceci étant dit, il existe de nombreux portefeuilles Lightning Network très simples d’utilisation qui vous permettront d’échanger/acheter des bitcoins du réseau principal vers des “satoshis LN” et commencer des échanges sur Lightning Network. Voici une liste de portefeuille que je vous recommande :

  • Wallet Of Satoshi. C’est personnellement celui que j’utilise le plus souvent, il est dispo et sur Android et sur IOS et vous permettra de facilement utiliser le Lightning Network.
  • Phoenix Wallet. C’est le portefeuille de la société française Acinq, disponible uniquement sur Android pour le moment et également custodial.
  • Bluewallet. Un portefeuille Bitcoin et LN assez pratique à utiliser sur mobile.
  • Zap. Zap est un portefeuille LN uniquement disponible pour les opérateurs de nœuds LN, il vous permet de gérez vos satoshis de manière non-custodiale.
  • Breez. Également sympathique, un portefeuille mobile custodial ou non, qui intègre des applications assez pratiques comme Bitrefill qui permet d’acheter des cartes de fidélités directement en satoshis.

Les Invoices LN  

Quand on découvre le réseau Lightning Network, on se surprend à croiser des utilisateurs s’envoyant entre eux différents messages pour se transférer des satoshis, les fameuses « Invoices LN ». Mais à quoi correspondent ces invoices, à quoi ça sert et comment ça fonctionne ?

En fait ces invoices sont là pour simplifier le paiement d’un montant entre deux utilisateurs. Un utilisateur peut créer une invoice, c’est-à-dire une facture d’un montant spécifique. N’importe quel autre utilisateur pourra, depuis son wallet utiliser cette invoice pour directement lui envoyer le montant de satoshi.

Les invoices contiennent différentes informations comme le nœud qui recevra la transaction, la création et la date de fin de validité de la facture, une description de cette dernière et d’autres informations pouvant être utiles pour l’envoi des fonds entre les deux utilisateurs.

Voilà pour cette présentation que j’ai voulu la plus complète possible sans rentrer dans trop de détails techniques sur ce qu’est le Lightning Network. Si vous ne l’avez jamais utilisé, découvrez-le par le biais des portefeuilles présentés plus haut. Envoyez des sat à vos potes no-coiners, participez à des Lightning Torchs, stakez vos sats ! Si vous avez des questions ou des suggestions à propos de cet article, n’hésitez pas à nous envoyer un message sur nos réseaux sociaux.

A propos de l'auteur

GuillaumeCHT

Fondateur d'Onchaireport, c'est un véritable plaisir de démocratiser à ma façon les cryptomonnaies.


Continuez votre lecture

Rejoignez la communauté des crypto-entousiastes

>