décembre 31

Aave : Le protocole de prêts décentralisé

Tout le monde connait de nom Aave et le token du même nom, qui a superforme durant 2020. Sorti « de nulle part », le protocole a su gravir les classements DeFi pour aujourd’hui gérer plus de 2 milliards de dollars de liquidités. Mais beaucoup moins comprennent ses utilisations et son fonctionnement.

Aujourd’hui je vous fais une présentation complète des mécanismes du protocole Aave, ainsi qu’un tutoriel d’utilisation de la plateforme pour que vous puissiez facilement découvrir ce phénomène DeFi en cette fin d’année !

Aave

Comment fonctionne la plateforme de prêt

Aave est une plateforme de la finance décentralisée, permettant à ses utilisateurs de prêter ou d’emprunter des cryptomonnaies de manière non custodiale. Aujourd’hui, Aave est le 3e plus grand acteur du DeFi avec plus de 1,8 milliard de dollars de jetons bloqués dans son protocole. Un score exceptionnel puisqu’en début d’année 2020, Aave n’existait pratiquement pas : seulement un peu plus de 315.000$ bloqués à l’époque. Mais comment tout cela fonctionne-t-il ?

Aujourd’hui, le seul moyen d’emprunter des cryptomonnaies sans intermédiaire est de proposer en garantie, une quantité plus importante d’autres cryptomonnaies. La seule autre possibilité étant les « flash-loans », des prêts qui n’interviennent que dans des cas précis, que je vous présente dans la suite de cet article.

L’idée d’Aave est simple, vous pouvez déposer des jetons Ethereum parmi la liste disponible et vous recevrez des intérêts sur ces dépôts, en fonction du marché. Plus les jetons sont empruntés, plus c’est intéressant d’en déposer. Évidement, de l’autre côté de l’échange, il faut des emprunteurs. Ainsi ce sont les stablecoins, très utiles pour les traders et autres cas d’usages d’emprunts qui sont les plus intéressants à prêter.

Les aTokens d’Aave

Lorsque vous déposez des fonds sur la plateforme Aave, vous recevrez en échange des aToken, à un ratio 1 :1. Par exemple si vous déposez 1500 DAI, vous recevrez 1500 aDai. Les possesseurs d’aTokens reçoivent deux types de récompenses dans le temps :

  • Les intérêts des emprunts du token correspondant.
  • Une partie des frais liés aux « Flash Loans » du token. C’est-à-dire 70% de 0.063% du volume de la « Flash Loan » en question.

Chaque jeton possède son propre marché interne et les récompenses d’un jeton comme le aDAI ne seront pas du tout les mêmes que celui d’un aBAT ou d’un aWBTC.

Emprunter des jetons Ethereum sur Aave

Emprunter des jetons crypto n’est pas une action anodine. Cela présente des coûts d’emprunts, ainsi que des risques de liquidation (je vous explique cette histoire d’Health Factor plus bas). Emprunter 100 DAI, c’est aussi mettre en garantie des jetons de plus grande valeur que votre emprunt.

Néanmoins, c’est parfois un très bon moyen de mettre en place des stratégies de tradings ou de rendements rentables, de manière non-custodiale avec AAVE.  Cela peut couvrir des dépenses non prévues sans entacher un capital, chercher un effet de levier ou diversifier des investissements sans apporter de capital frais.

Pour emprunter sur Aave, il faut prêter. En fonction de vos dépôts, vous aurez un certain capital disponible à l’emprunt. Le ratio entre dépôt et emprunt est d’environ x1.5. C’est-à-dire qu’en déposant 45k Dai, vous pouvez emprunter pour environ 30k$ d’éthers par exemple.

Une fois en possession de votre emprunt, il vous faudra rembourser un jour ! Vous devez utiliser le même jeton pour rembourser l’emprunt, vous ne pouvez pas rembourser en DAI un emprunt d’éthers par exemple. Vous pouvez en revanche, depuis la version 2 d’Aave, utiliser une partie de vos jetons en garantie pour directement rembourser votre emprunt. Évidement, vous devez également payer les frais d’emprunts, fixés à la création de ce dernier.

Ces taux peuvent être de deux types :

  • Stables. C’est-à-dire que les frais seront « connus » à l’initialisation de l’emprunt et qu’ils ne bougeront que très peu. Pas de surprise.
  • Variables. Les taux sont directement liés à l’offre et à la demande du moment. Si les taux étaient très bas lors de l’emprunt, ils peuvent avoir beaucoup augmenté lors du remboursement. Une stratégie non sans risque, réservé aux emprunts très courts et pour les utilisateurs maitrisant le marché.

Évidemment, qui dit prêts contre garanties, dit liquidation. Tout d’abord, il faut bien comprendre que ne vous pouvez pas perdre plus que votre garantie, ce ne sont donc pas des risques dangereux si vous maitrisez votre stratégie.

Health Factor

Déterminer ses risques lors d’un emprunt dépend de nombreux critères. La valeur initiale de l’emprunt par rapport à sa garantie, mais également la valeur à un instant T pendant l’emprunt ou encore la liquidité du marché. Utilisez un jeton très volatil, avec une capitalisation réduite augmente largement les risques et c’est assez difficile pour un utilisateur de suivre tous ces paramètres.

L’équipe d’Aave a donc créé un facteur de risque plus lisible pour les utilisateurs, le « Health Factor ». L’orsque votre Health Factor tombe à 1, vous êtes liquidés. Aave a défini différents paramètres pour gérer les risques de liquidation, ils dépendent principalement du type de jeton que vous souhaitez emprunter, ou que vous utilisez comme garantie. À noter, plus votre emprunt dure dans le temps, plus votre facteur de santé diminue naturellement, puisque les intérêts de ce dernier augmentent. Vous pouvez retrouver un tableau détaillé des paramètres pour chaque jeton disponible sur Aave juste ici.

Pour augmenter votre facteur de santé sur Aave, vous avez deux options différentes :

  • Rembourser une partie de son emprunt, ce qui augmenterait considérablement votre facteur de santé.
  • Déposer de nouveaux jetons sur Aave, qui permettrait d’augmenter votre garantie.

Le concept des Flashloans

Les Flashloans sont une fonctionnalité permettant d’emprunter des jetons Ethereum disponibles sur Aave, sans aucun jeton en garantie. Magique non ?

En fait, il y’a un truc. Ces emprunts sont très particuliers puisqu’ils doivent être réalisés dans la même transaction. C’est-à-dire que la transaction contiendra la demande d’emprunt, mais également son remboursement (ainsi que les frais associés). Cela permet à un utilisateur DeFi de réaliser une opération avec des fonds colossaux qu’il n’aurait pas, sans la barrière du capital. Elles sont principalement utilisées pour réaliser des arbitrages entre différents protocoles et pour déclencher des liquidations. Elles peuvent également permettre de réduire son exposition à certains risques de volatilités.

Elles sont régulièrement critiquées (généralement à tort) pour être un outil trop puissant lors des attaques de protocole de l’écosystème de la finance décentralisée. Sur Aave, réaliser une flashloans nécessite une connaissance en programmation puisqu’il n’y a pas d’interface directe. Néanmoins, les FL d’Aave sont intégrées à des outils comme collateralswap https://collateralswap.com/ ou defisaver https://defisaver.com/.

Aave v1 et Aave v2

Aave a connu de profonds changements en cette année 2020. Beaucoup d’annonces enthousiasmantes ont délivré par la suite des fonctionnalités intéressantes. Ainsi, Aave est passé à sa V2.

Parmi les nouveautés de cette nouvelle version, nous retrouvons principalement une refonte de la gouvernance du projet, que je vous présente par la suite. Mais également des transactions Ethereum plus légères en gas, donc moins couteuses, un swap d’aTokens disponible et même des flashloans sur différents actifs dans une même transaction Ethereum. Une des plus grandes nouveautés reste la délégation de crédits qui permet à un utilisateur de devenir une source de liquidité à destination d’autres utilisateurs identifiés.

Le processus de liquidation est assez simple. Aave va proposer votre garantie aux liquidateurs, à un prix plus bas que le marché. L’objectif est de rééquilibrer le plus rapidement possible le ratio emprunt-garanties et de ne pas exposer le protocole à des risques systémiques.

La gouvernance d’Aave

Aave n’est pas simplement une entreprise fournissant des services financiers. Le projet s’ancre dans l’écosystème de la finance décentralisée et dispose de différents mécanismes permettant aux utilisateurs d’Aave d’intervenir dans la vision du protocole. Le moteur central de ces mécanismes est évidemment le jeton Aave (anciennement Lend). Les fondements économiques d’Aave étant l’objectif de trouver un Point de Schelling (https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_Schelling) ou les intérêts du protocole seront plus importants que les intérêts personnels des utilisateurs, pour les utilisateurs.

Le jeton Aave

Aave token

Le jeton Aave n’est pas un simple jeton utilitaire et inscrit ses possesseurs au cœur d’Aave. En effet, posséder des Aave, c’est avoir accès à des revenus récurrents, à un droit de vote, mais expose également aux risques liés au protocole (cf safety module).

Aave Improvement Proposals (AIP)

Chaque utilisateur d’Aave peut, s’il trouve sa proposition pertinente pour le protocole, apporter une modification du protocole sous la forme d’AIP. Ce type de processus est assez similaire à ceux d’Ethereum (EIP), ou de ceux de Bitcoin (BIP), sauf sa validation. En effet, ce sont les possesseurs de tokens Aave qui pourront voter pour l’ajout ou non de cette proposition au protocole. Évidement, plus un utilisateur détient de jetons, plus il a de poids dans les votes. Les utilisateurs qui ne se sentent pas suffisamment experts dans le domaine pour déterminer l’intérêt des propositions peuvent déléguer leurs votes à des acteurs de confiance de l’écosystème.

Vous pouvez retrouver les propositions en cours et passées sur le portail dédié (https://app.aave.com/governance).

The Safety Module

Les liquidations sont une part très importante d’Aave et plus généralement de l’écosystème DeFi. La sécurité des protocoles de prêts repose sur le bon déroulement des liquidations et de la gestion des risques des emprunts. Les possesseurs d’Aave peuvent les déposer au sein du module afin d’obtenir des récompenses. Aujourd’hui, les fonds dans le Safety Module dépassent les 2 millions de dollars en Aave.

Ces jetons seront utilisés en cas de crise de liquidité ou de forte volatilité afin de se prévenir des crises majeures au sein du protocole. Il suffit de déposer ses Aave (un staking classique) sur le protocole afin de recevoir les récompenses.  

Risques et dangers de l’utilisation d’Aave

Il est souvent aisé de comparer Aave à des plateformes de prêts/emprunt custodiales comme Celsius ou Nexo par exemple. Mais fondamentalement, c’est comparer des carottes à des choux. En effet, le choix d’un investisseur doit se faire sur le critère le plus important pour lui : la gestion de ses risques. Et les risques risques n’ont rien à voir entre les plateformes custodiales et les plateformes non-custodiales. Il n’y a pas vraiment de « meilleur choix », plutôt des différences profondes.

Utilisez Aave, c’est s’exposer à des risques, pas forcément élevé, mais il faut bien les comprendre pour ne pas perdre de manière accidentelle une partie de son capital :

  • Le risque lié à l’utilisation des smart-contracts. Utiliser des protocoles DeFi est toujours risqué, néanmoins Aaave semble être un très bon élève à ce niveau. Une équipe très pointue sur le sujet, des audits réguliers et des récompenses attrayantes en cas de résolution de bugs forment un cocktail assurant un niveau de sécurité de haut niveau. Le risque 0 n’existe néanmoins pas, vérifiez le code ou les rapports d’audits pour être certains de vos opérations.
  • Le risque de liquidation. Ce risque est personnel. Chaque utilisateur se doit de contrôler ses emprunts vis à vis de la liquidité/volatilité du marche et de ses dépôts.

Utiliser Aave

Aave est une plateforme possédant des mécanismes relativement complexes. Je vous conseille donc d’utiliser en amont un réseau de test Ethereum Kovan, une plateforme Aave est utilisable à cette adresse (https://testnet.aave.com/dashboard). La présentation de la plateforme se fera via l’extension de navigateur Metamask de mon côté, mais il existe de nombreuses autres façons de s’y connecter.

Se connecter au tableau de bord

En arrivant sur l’application, vous aurez accès au tableau de bord d’Aave. Il permet de rapidement retrouver les informations les plus importantes :

  • Votre solde total.
  • Vos dépôts utilisables comme garantie : votre collatéral.
  • Ce que vous avez emprunté.
  • Votre Health Factor.
  • Votre capacité d’emprunt et votre Loan To Value (les emprunts disponibles vis-à-vis de vos dépôts, en pourcentage).


Les marchés d’Aave

L’onglet marché d’Aave permet de rapidement voir les différents taux de frais et de récompenses pour les emprunts.

Le swap d’aTokens

Avec l’arrivé de la V2 d’Aave, il est désormais possible de swap deux aTokens entre eux directement sur la plateforme. Dans mon exemple, je swap des aDai contre des aUSDC et cela change de nombreux paramètres, comme mon rendement, mais également mon Health Factor !


Déposer des fonds sur Aave

dépot Aave

L’interface d’Aave est assez simple pour gérer et déposer des fonds sur le protocole. Vous avez rapidement accès à vos fonds déjà déposés, ainsi que les différents rendements disponibles pour sélectionner l’actif le plus intéressant pour vous.

Emprunter sur Aave

Pour emprunter sur Aave, il vous faut déposer en amont des fonds. Ensuite, le processus est assez simple, il suffit de se rendre à l’onglet correspondant :

Et d’y indiquer la quantité d’actifs que vous souhaitez emprunter.

Vous sélectionnez le type de taux présenté plus haut, que vous préferez.

Un récapitulatif de votre emprunt est affiché avant que vous validiez et signez la transaction Ethereum.

Et voilà, je peut vérifier la transaction sur Etherscan pour être bien sûr qu’elle a été exécutée sur Ethereum. Je dispose désormais des 10.000 DAI empruntés.

Voilà pour cette longue présentation d’Aave, malgré le contenu, c’est possible que j’aie omis quelques informations supplémentaires. Si vous avez des questions ou des suggestions à propos de cet article, n’hésitez pas à nous contacter sur les réseaux sociaux.

A propos de l'auteur

GuillaumeCHT

Fondateur d'Onchaireport, c'est un véritable plaisir de démocratiser à ma façon les cryptomonnaies.


Continuez votre lecture

Rejoignez la communauté des crypto-entousiastes

>