décembre 9

Comment protéger sa vie privée sur Bitcoin (BTC) ? Nos 3 conseils

Toutes les transactions effectuées sur Bitcoin sont publiques, et immuables. Dès lors, lorsque l’on comprend cela, il semble nécessaire de se pencher sur la question de notre “privacy” (vie privée) sur Bitcoin.

Non, protéger sa vie privée sur Bitcoin n’est pas que pour les hackers

protéger sa vie privée sur Bitcoin

Vous n’avez pas besoin de faire des actions illégales sur Bitcoin pour vous intéresser à la question de votre vie privée. En effet, il existe de nombres raisons à protéger sa vie privée, sur Internet comme sur Bitcoin :

  • La transparence de Bitcoin est permanente. Les transactions effectuées seront lisibles, analysables et utilisables dans des dizaines de mois, d’années.
  • Vous ne voulez pas être profilés. Aujourd’hui, il est possible de tirer un profil sur vos activités sur Bitcoin et les plateformes. Demain si Bitcoin est adopté, ces profils ne seront que plus précis et dangereux.
  • Vous ne voulez pas qu’une institution abuse de ces données. Aujourd’hui tout porte à croire que la régulation des cryptos par les états ne sera ni pertinente ni légère. Protéger sa vie privée, c’est se protéger contre des dérives à venir.
  • Vous voulez vous protéger. Garantir sa vie privée sur Bitcoin, c’est garantir que personne ne puisse connaitre vos activités financières. Combien de capital vous possédez, ce que vous dépensez. C’est une question de sécurité avant tout.
  • Profiter pleinement de Bitcoin. Enfin, Bitcoin a été conçu pour résister à la censure et garantir un pseudonymat. Utiliser les services allant dans ce sens, c’est conserver le pourquoi de Bitcoin, pour sois comme pour le reste des utilisateurs.

Nos trois méthodes pour protéger sa vie privée sur Bitcoin

Je vous présente aujourd’hui 3 méthode différentes pour protéger sa vie privée sur Bitcoin. Évidement, il en existe d’autres, plus avancées ou plus précise. Elles pourront vous être utile ou nécessaires dans des cas plus particuliers mais nous préférons nous focaliser sur l’accessibilité pour cet article.

Mais si un article sur le mixage de transactions Bitcoin ou le Lightning Network (solution non énoncée) vous intéresse, envoyez nous un message !

Protégez votre vie privée

Contrôler ses adresses publiques Bitcoin

Pour cette première méthode, pas besoin d’être a l’aise avec la technique ou un “bitcoiner” aguerrit. Il suffit simplement de faire attention à vos adresses publiques.

Pour cela, il faut penser à changer régulièrement votre adresse publique. Rappelez vous, un seul portefeuille Bitcoin peut générer et conserver le contrôle de nombreuses adresses publique Bitcoin ! Le mieux serait de générer une adresse par transaction.

Mais ils vous faut également veiller à ne pas transmettre publiquement une adresse publique “de valeur”. Si vous souhaitez par exemple recueillir des dons, ou un échange avec des inconnus, privilégiez une adresse, voir un portefeuille dédié.

Préférer et sauvegarder vos bitcoins non-KYC

Aujourd’hui, la plupart des plateformes sur lesquels vous pouvez acheter des bitcoins nécessitent de faire un KYC. « Know your customers » est tout simplement l’action de demander des vérifications d’indenté plus ou moins lourdes (n° tel, passeports, carte d’identité, selfies, vidéos…) aux utilisateurs.

Si vous achetez des bitcoins via ces intermédiaires, il sera possible de lier votre identité à vos bitcoins, et donc à vos transactions futures (pour à peut prêt toujours).

Les bitcoins « non-kyc » deviennent alors intéressants, même si plus difficile à obtenir. On peut les retrouver sur certaines plateformes, dont ce site tient une liste à jour. Nous pouvons également nous en procurer via des ATM-Bitcoin, avec des frais assez élevés cependant (comptez 5 à 10% de frais).

Si vous avez l’opportunité de posséder des bitcoins « non-kyc », conservez-les précieusement ! Ne les utilisez que pour des transactions qui vaillent le coup, en dehors des plateformes d’échange. Vous pouvez séparer vos bitcoins sur plusieurs portefeuilles dédiés à ces usages par exemple. Certains portefeuille le permettent également, via les fonctionnalités de contrôle des jetons.

Utiliser son propre nœud Bitcoin avec son portefeuille

Lorsque vous réalisez une transaction Bitcoin par le biais d’une plateforme, d’un service ou d’un portefeuille, vous ne contrôlez pas cette dernière. Évidemment, l’intermédiaire ne recevra pas de données sensibles comme vos clés privées, mot de passe ou de récupération. Mais il pourra lier votre transaction à votre adresse IP, voir à votre KYC s’il en possède les informations.

Posséder son propre nœud et configurer son portefeuille permet de contrôler de A à Z vos transactions Bitcoin. De plus, en protégeant votre nœud, via Tor par exemple, vous pouvez camoufler votre adresse IP face à des potentiels observateurs.

J’espère que cet article vous a plu et que vous utiliserez ces méthodes pour protéger votre vie privée sur Bitcoin. Pour aller plus loin, vous pouvez lire ce wiki sur la privacy Bitcoin. Si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à nous en faire part sur nos réseaux sociaux.

A propos de l'auteur

GuillaumeCHT

Fondateur d'Onchaireport, c'est un véritable plaisir de démocratiser à ma façon les cryptomonnaies.


Continuez votre lecture

Rejoignez la communauté des crypto-entousiastes

>